septembre 28

Mots-clefs

Phaedra Brody, the Australian and Scottish photographer who saw the world as a setting.

Elle a un processus de travail intéressant. Elle n’a pas appris la photographie dans une école, elle s’est formé toute seule. Donc elle a tout de suite commencé par expérimenter et par tester diverses manières de faire des photos qui ne sont pas considérées « normales ». Elle a ainsi découvert des manières de faire des photos, et est arrivée à atteindre un côté pictural dans ses photos en mêlant techniques traditionnelles et techniques numériques modernes.

Woman by Phaedra Brody

Altamira by Phaedra Brody

Comme vous pouvez le voir, la jeune femme blonde revient souvent dans son travail. Elle symbolise la solitude, et le fait qu’elle soit blonde la fait ressortir dans l’image et l’isole encore plus de ce qui l’entoure. Elle voit sa blondeur comme un mélange de sophistication et d’une sorte d’innocence perdue. Donc elle symbolise le détachement, la solitude, quelqu’un de marginalisé par rapport à ce qui l’entoure.

Living in Plastic by Phaedra Brody

Lights Out by Phaedra Brody

by Phaedra Brody

Home Alone byPhaedra Brody

Une photographie intéressante est celle nommée « Malaparte ». En effet beaucoup de ses photos sont autobiographiques, en un sens. Ce sont des situations qu’elle a vécues ou qu’elle pourrait vivre. «Malaparte» montre un couple dans un escalier au bord de la mer. Dans cette situation, normalement, ils devraient être heureux, en vacances, mais on ressent une tension entre eux qui crée une séparation avec l’endroit où ils se trouvent. Dans un sens il y a une distance entre eux et une distance par rapport à ce qui les entoure, qui devient une sorte de décor, comme une pièce de théâtre. L’important est davantage ce qui se passe entre les personnages que l’endroit où ils sont. La photo s’inspire du livre de Moravia, « Le Mépris », et du film qui en a été tiré. Elle a même choisi des gens qui ressemblent un peu au acteur du film et un lieu qui lui aussi inspiré du film, donc dans l’ensemble, elle s’inspire beaucoup du cinéma.

Malaparte by Phaedra Brody

Son travail a un caractère systématiquement narratif. Ses photos sont en un sens comme si le temps s’était arrêté au cours d’une histoire. Pour elle, manifestement, elles sont ce qu’est une photographie, c’est-à-dire un instantané d’un moment au cours d’une histoire plus longue qui est laissée à l’imagination. En regardant les photos, on imagine ce qu’il a avant et après l’instant.

by Phaedra Brody

Elle aime que ces photos soient vues par le plus grand nombre et elle aime publier dans la presse, dans des magazines, et ses photos sont exposer notamment dans les galleries YellowKorner. De cette manière-là elle rend accessible ses photos dans des lieux qui ne soit pas trop guindé, très accessibles. C’est une manière moderne de montrer ses photos.

by Phaedra Brody

by Phaedra Brody

by Phaedra Brody

by Phaedra Brody

by Phaedra Brody

Tout droit réservé Phaedra Brody et ses ayants droit.

Publicités