octobre 19

Mots-clefs

Abandoned places and the architecture, by Sven Fennema.

« La Ruine Maudite« , par Maurice Rollinat



De tous côtés, la ronce, effroyable broussaille,

Grimpe férocement au long de la muraille.

Sur un long banc de pierre, affreux comme un tombeau,

Mélancoliquement médite un vieux corbeau.

Un grand saule, courbé comme un homme qui souffre,

Baigne ses cheveux verts dans un horrible gouffre

Qui dort plein de mystère et de lents grouillements.

L’eau clapote, et l’on voit de moments en moments

Une forme d’aspic, qui vaguement s’efface,

Parfois entre les joncs bouger à la surface.

Des champignons hideux, suppurant le poison,

Poussent lugubrement aux coins de la maison,

Et le reptile meurt à côté de leur tige.

Un puits, dont l’aspect seul donnerait le vertige,

Ouvre sa large gueule au milieu de la cour.

Un énorme lézard sur la margelle court

Et cherche sous la brume, affolé, presque roide,

Un rayon de soleil pour chauffer sa peau froide.




Ce poème m’a rappelé une œuvre d’une villa abandonée en bord de mer, le tout baignant dans une lumière incroyable, que j’ai acquis dans la Gallery Lumas « Sul Lago » de l’artiste Allemand Sven Fennema. La beauté de cette architecture fastueuse demeure à ce jour inaltérée ; chargées d’ambiance, les photographies de Sven Fennema en témoignent. Ces lieux féodaux sont devenus de passionnants mystères à éclairer. Fennema s’approche de ces salons jadis prestigieux avec une sensibilité telle que l’on espérerait véritablement que ces impressionnants monuments historiques ne fussent arrachés à leur sommeil de belle au bois dormant.

Sul Lago by Sven Fennema

Si enfant déjà Sven Fennema aimait prendre des photos, il ne s’en est découvert une passion que par le plus pur des hasards. Résolu à disposer d’un bon équipement pour son passe-temps favori, les photomontages, il s’est acheté un appareil photo numérique reflex et a commencé à faire des photos. Cette activité lui a tant plu qu’il a décidé en 2007 de devenir photographe.

by Sven Fennema

by Sven Fennema

by Sven Fennema

by Sven Fennema

Grâce au remarquable talent de cet autodidacte, le succès ne s’est guère fait attendre. Désormais, ses œuvres sont présentées dans des galeries et expositions à travers toute l’Europe, et publiées dans des volumes illustrés de renom. Depuis 2010, il possède son propre atelier, Living Pictures, à Krefeld, sa ville d’adoption.

by Sven Fennema

by Sven Fennema

by Sven Fennema

by Sven Fennema

Sven Fennema consacre beaucoup de temps dans les archives à étudier des cartes de satellite, ou en voyage, à la découverte de sites merveilleux. La recherche de motifs adaptés est longue mais toujours couronnée de succès. Mais surtout, elle est aussi importante que la photographie elle-même. Les lieux insolites que Sven Fennema décèle semblent très vivants sur les impressionnantes photographies qu’il réalise.

by Sven Fennema

by Sven Fennema

by Sven Fennema

by Sven Fennema

by Sven Fennema

«On ne peut malheureusement pas faire de voyage pour tous les motifs intéressants qui existent», explique ainsi l’artiste qui nous fait part de son espoir quant aux nombreux projets à venir. Quand Fennema découvre un bâtiment, il reste longtemps sur place pour s’imprégner des espaces, du calme du lieu. Dans sa tête naissent alors des idées très concrètes sur la conception puis la réalisation de ses œuvres. Pour créer cette ambiance mystérieuse si fréquente dans ses travaux, il photographie à plusieurs reprises son motif à l’aide d’un trépied. Il n’y modifie que le temps de pose. Ce n’est qu’ensuite qu’il assemble les différentes images à l’ordinateur.

by Sven Fennema

by Sven Fennema

by Sven Fennema

«Dans les bâtiments où beaucoup ne voient que du délabrement et de la tristesse, je découvre une certaine forme de beauté.»

by Sven Fennema

by Sven Fennema

by Sven Fennema

Il a constitué plusieurs séries de photographies toutes plus intéressantes les une que les autres telle que « Rise and Fall« , « Elemental » ou encore « Habitat, Latitude et Boundless » en mettant en exergue un thème bien défini.

Rise and Fall 
Une cage d’escalier est souvent sinon le cœur, du moins l’âme d’un édifice. C’est d’ici que partent couloirs et pièces. On ne peut les contourner. Nulle part ailleurs splendeur et décadence ne se côtoient si étroitement que dans une cage d’escalier. N’y voyez aucune ironie. Remarquables, les œuvres de Sven Fennema en sont la preuve. Dans Rise and Fall, il explicite la signification des constructions par étage, les montre comme autant d’éléments constitutifs définissant des espaces entiers.
Fennema met en évidence l’importance des constructions, nous les présente tel un outil conceptuel essentiel définissant des espaces très particuliers. Pour ses photos, Fennema choisit une perspective qui fait parfois ressortir la structure classique, le côté représentatif des escaliers des anciennes demeures. De ce point de vue, il lui arrive d’estomper les limites spatiales entre haut et bas, comme en art optique. On croirait sentir la présence d’un ancien habitant à chaque recoin, tant les vieux escaliers patinés des œuvres de Fennema semblent vivants.

by Sven Fennema

by Sven Fennema

by Sven Fennema

by Sven Fennema


by Sven Fennema

by Sven Fennema


Elemental
Les impressionnantes photographies de Sven Fennema issues de sa série Elemental montrent que jamais la nature n’est prête à abandonner le conflit qui l’oppose à la civilisation. Aussi longtemps que l’Homme négligera ce monde par lui artificiellement créé, la nature réinvestira l’espace. Insidieusement, puissamment, mais infatigablement. Fennema nous dévoile des lieux oubliés et ouvre notre regard sur toutes ces histoires palpitantes qu’ils ont à raconter. Il retrace pour ce faire leur fugacité. Car tout ce que l’homme a créé une fois sera de nouveau détruit par les vignes, les ronces et les arbres, pour revenir à l’état brut de la forêt.

by Sven Fennema

by Sven Fennema

by Sven Fennema

by Sven Fennema

by Sven Fennema

Habitat, Latitude et Boundless 

L’artiste lui-même a mis en exergue de sa série Habitat une citation de Jean Paul : «Le souvenir est le seul paradis duquel on ne peut se faire chasser.» En effet, il y a des décennies de cela, nul n’aurait imaginé que des bâtiments aussi luxueux que ceux découverts par Fennema pussent être abandonnés. Qu’en reste-t-il? Le souvenir d’époques prestigieuses, d’une histoire vécue, d’habitants prospères, de la multitude des hôtes.

by Sven Fennema


by Sven Fennema

by Sven Fennema

by Sven Fennema

by Sven Fennema

by Sven Fennema

by Sven Fennema


by Sven Fennema

by Sven Fennema

by Sven Fennema



Source:

http://fr.lumas.com/pictures/sven_fennema/sul_lago/


More works on http://www.sven-fennema.de

Publicités