CZECH VISION: Avant-Garde Photography.

Czech Vision a présenté le spectre fascinant de la photographie tchèque d’avant garde dans une collection exclusive de clichés de photographes tchèques connus sur une période allant entre la Première Guerre mondiale et le début du régime communiste en 1948. L’exposition à laquelle j’ai assisté révèle un aspect de l’histoire photographique qui jusqu’à présent n’a pas reçu sa juste reconnaissance. Si je devais reprendre un thème récurrent, ce serait le « Still Life » que l’on retrouve dans ses clichés avec un gros travail de prises de vue avec des ombrages artistiques.

GABRIELOVA, Vera Untitled (plates and saucers), 1935-36

SUDEK, Josef Untitled (phonograph records), c.1932

LAUSCHMANN, Jan Evening on Our Staircase, 1929

LAUSCHMANN, Jan Untitled (pipes), 1920

FUNKE, Jaromir Composition, c.1923-24

L’émancipation de la République tchèque à partir de l’Autriche des Habsbourg, au tournant du 20e siècle a eu un effet notable sur les arts, y compris en se libérant du provincialisme des thèmes nationalistes et romantisme sentimental qui est devenue du passé.

ROSSLER, Jaroslav Untitled (Gertruda Fischerova), 1924

DRTIKOL, Frantisek Untitled (Nude), c.1925-30

SUDEK, Josef Untitled (Advertisement for the Orbis publishing house), 1928-36

FUNKE, Jaromir Untitled, (Kirchengewolbe), c.1941

HAK, Miroslav Na dvore (In the Yard), 1942

La Tchécoslovaquie était le melting pot; Tchèques et Slovaques vivaient aux côtés des Allemands, des Hongrois et des Polonais. La nouvelle évolution avant-garde photographique était ouverte aux influences internationales. Des artistes ont été intrigués par  » Neue Sachlichkeit  » ( Nouvelle Objectivité ) . Le style photographique Bauhaus a été reflété dans l’utilisation de cadrage intelligent, compositions diagonales, des vues de dessus et ci-dessous, et dans l’utilisation des photogrammes. Revues d’avant-garde des images imprimées par Albert Renger-Patzsch et Aenne Biermann, ainsi que des œuvres de Alexander Rodchenko et d’autres constructivistes soviétiques. L’influence française se reflète dans l’intérêt de plus en plus des œuvres d’Eugène Atget et Man Ray.

SUDEK, Josef Untitled (advertisement), c.1932-36

FUNKE, Jaromir Photographic Construction, c.1923

LUKAS, Jan Untitled (house in the sun), c.1958

POPPER, Grete View From the Tower of Pisa, c.1935

HACKENSCHMIED, Alexander Susenky/Biscuits, c.1930

La photographie tchèque a absorbé et filtré ces influences et les a transformés, permettant à ses praticiens de créer un langage visuel unique qui reflète les idéaux modernistes de l’époque. Il y a quelque chose à propos de l’esthétique tchèque photographique qui se distingue de tous les autres styles et mouvements: une force cachée, une poésie à la limite de l’obscurité, le respect de l’austérité formelle, et la beauté exceptionnelle de ce que sont, à la fin, les thèmes et les objets usuels (Ce dont je vous parlais plus haut et que j’appel Le Still Life).

LUKAS, Jan Untitled (woman on staircase), c.1936-38

LAUSCHMANN, Jan The Pavement, 1927

RUZICKA, Dr. Drahomir Joseph Pennsylvania Station, NY, 1919

SUDEK, Josef Einfallende Sonnenstrahlen (St. Veits Kathedrale), 1952

ZYKMUND, Vaclav Untitled (gypsum bust) from the series ‘Akce/Action’, c.1944

A travers ces clichés, c’est tout l’originalité de l’art européen du 20e siècle que l’on perçoit. Certains de ses plus grands noms continuent à avoir un impact fort aujourd’hui, y compris en examinant le travail de photographes comme František Drtikol (1883-1961), Jaromír Funke (1886-1945), Josef Sudek (1896-1976) ou encore Jaroslav Rössler (1902-1990).

FABINGER, Jaroslav Studie / Study, 1930

Publicités