novembre 25

Mots-clefs

Ilse Bing, the “Queen of the Leica.”

Ilse Bing commença par étudier les mathématiques et la physique à l’université de Francfort puis se tourna vers l’histoire de l’art. Elle acquit son Leica en 1929 et travailla plus de 20 ans avec. Sa fréquentation de l’avant-garde de Francfort la poussa vers des thèmes proches de la Nouvelle Vision des Années 1920 et de la photographie humaniste.

Self portrait (in mirror cabinet), 1925

 

Pont des Arts, Paris, 1931

 

Cancan Dancers, Moulin-Rouge, Paris, 1931

 

Trottoir, Rue de Valois, Paris, 1932

 

Windows, Balcony, Laundry, Cureglia, Switzerland, 1934

 

Orgue de Barbarie, Amsterdam, 1933

 

Street Cleaner, Paris, 1947

Elle épousa en 1937 le pianiste Konrad Wolff et, après un bref internement au camp de Gurs, émigra aux États-Unis avec lui en 1941. Son travail passa à la couleur à partir de 1957 et s’arrêta en 1993 à la suite d’un accident de voiture. Totalement inconnue du grand public, elle appartient pourtant au cénacle des rares femmes photographes qui comme Lee Miller, Dora Maar, Bérénice Abbott ou encore Germaine Krull ont marqué leur époque en apportant un regard novateur sur la photo. Elle mourut en 1998 à New York.

 

Pont Alexandre III et Trocadero avec statue, Paris, 1935

 

Avenue du Maine, Paris, 1932

 

Brissago, Switzerland, 1934


Ilse Bing a publié dans plusieurs journaux tels Le monde illustre, Vogue et Harper’s Bazaar.

  

Publicités