décembre 02

Mots-clefs

Welcome to Twin Peaks (Population 51201).

La mort mysterieuse de Teresa Banks dans la tranquille petite ville de Twin Peaks va donner bien du fil a retordre aux agents Dale Cooper et Chester Desmond qui vont mener une enquete en forme de charade et decouvrir que bien des citoyens de la ville sont impliqués dans cette affaire.Un an plus tard, ce sont les sept derniers jours de Laura Palmer, qui se termineront par la mort brutale de cette dernière annonçant ainsi le début de Twin Peaks, le soap opera.

 

Twin Peaks by David Lynch

 

Twin Peaks by David Lynch


David Lynch filme de façon mimétique le conflit inaltérable de l’ordre et du délire : avec un mélange de précision clinique et d’embrasement baroque. Bien que certain pense que la réalisation de ce film est décevante, on navigue et l’on se noie dans un capharnaüm érotico-onirico-cradingue, où Lynch bouscule tout, le temps, l’espace, la logique et le bon goût avec une virtuosité hautaine, une désinvolture glacée.

Twin Peaks by David Lynch

 

Twin Peaks by David Lynch

 

Twin Peaks by David Lynch

 

Twin Peaks by David Lynch

 

Twin Peaks by David Lynch

 

David Lynch nous emmène dans son univers à travers un film casse-tête. Twin Peaks retrace d’abord l’enquête sur un assassinat, puis on suit les derniers jours de la vie de Laura Palmer, une descente aux enfers assez trash. Bien évidemment comme souvent chez Lynch c’est assez différent de ce que l’on a l’habitude de pouvoir voir. On navigue entre rêve, réalité, délire psychologique, et c’est dur de s’y retrouver au milieu de tout ça. Mais malgré tout, le film se suit très bien et surtout on est aspiré dans l’atmosphère sombre que nous a concocter Lynch, et c’est vraiment superbe, on sort totalement halluciné de ce film, où chacun se fera une interprétation. Les acteurs, enfin surtout Sheryl Lee dans le rôle de Laura Palmer, sont très bon. Par contre je déconseille ce film à ceux qui n’aime pas le cinéma de Lynch (moi-même je ne suis pas fan de tous ses films), celui-là est assez particulier mais je suis bien rentré dans le film et dans ce cas c’est vraiment excellent.

Twin Peaks by David Lynch

 

Twin Peaks by David Lynch

 

Twin Peaks by David Lynch

 

Twin Peaks by David Lynch

 

… Soutenu part quelques séquence absolument hypnotisant, part des couleurs perturbantes, c’est son oeuvre entière qui perturbe le regard du spectateur. Et comme bien souvent, David Lynch nous offre une opposition de femme, l’une blonde, l’autre brune, et quelques moment d’érotisme où la sensation de chaleur et de beauté est aux rendez-vous. En somme, « Twin Peaks – Fire walk with me » est un film typique de son cinéaste. Mieux même, c’est une oeuvre fascinante, qui avec le temps risque de prendre d’avantage d’ampleur.

Twin Peaks by David Lynch

 

Twin Peaks by David Lynch

 

Twin Peaks by David Lynch

 

Twin Peaks by David Lynch

Comme toujours, une grande maîtrise de la musique, qui donne quelques scènes de pure extase sensorielle (la boîte de nuit!). Point d’aboutissement d’une tension qui monte pendant tout le film, un final apocalyptique qui emporte tout sur son passage… « Twin Peaks », où l’arrivée à maturité du plus grand réalisateur de sa génération.

Twin Peaks by David Lynch

 

Twin Peaks by David Lynch

 

Twin Peaks by David Lynch

 

Twin Peaks by David Lynch

Sur la base du titre italien I segreti di Twin Peaks, Twin Peaks ou Mystères à Twin Peaks est une série américaine créée par Mark Frost et David Lynch. La série a connu deux saisons et a été diffusée pour la première fois sur la chaîne ABC du 8 avril 1990 au 10 juin 1991.

David Lynch in Twin Peaks

 

Publicités