De Thomas Burberry à Burberry Prosum.

J’aime beaucoup cette marque. Suite au conseil d’une amie travaillant dans la mode, j’avais fais l’acquisition en fin d’été d’un jean salvedge sablé à la main. Et force de constater que la qualité était au RDV. Mais revenons à la genèse de la marque. Tout commence par un jour d’hiver de 1856, où Thomas Burberry, un apprenti drapier, consulte son médecin pour un problème de rhumatismes précoces. Le praticien lui recommande vivement de ne plus porter son imperméable en caoutchouc, lequel protège de la pluie mais ne permet pas d’évacuer la transpiration. Thomas Burberry, ouvre quelques semaines plus tard sa première boutique sur Winchester Street à Basingstoke à 80 km de Londres. Âgé d’à peine 21 ans, le jeune créateur habille alors les notables de sa région, assisté de Messrs. Thomas Newman et Arthur Michael, ses fils, deviendront plus tard des collaborateurs de l’entreprise dans les années 1880. Elle se spécialise alors dans les vêtements de sport et d’extérieur.
En quelques années, il fidélise sa clientèle, sa boutique prend de l’ampleur et devient, dès 1870, un grand magasin, ou, comme le veut la terminologie britannique, un « Emporium », employant plus de 80 personnes. Spécialisé dans les vêtements chauds et plus particulièrement dans les manteaux de pluie, Thomas Burberry crée en 1880 la gabardine, une étoffe protégeant du froid, résistante à la pluie et de très bon usage, rendue imperméable avant son tissage. Le jeune créateur aurait créé ce tissu lors d’une rencontre avec un berger de sa région, dont la veste avait l’étonnante particularité de résister à la pluie. L’homme attribuait cela aux produits utilisés lors du bain des moutons, qui ont la propriété de protéger la laine des bêtes des intempéries. Persuadé du potentiel de cette découverte, et fort du désir d’innover, il fait breveter la gabardine dès 1888. Il développe pour l’occasion cinq épaisseurs différentes pour son tissu : Airylight (« Léger Comme l’Air »), Double-Weave (« Double Tissage »), Karoo, Wait-a-Bit (« Attendez un Peu ») et Tropical. Ces tissus résistent bien à la pluie, ainsi qu’au froid. Cela a pu sauver le Capitaine Robert Falcon Scott, qui s’était abrité des tempêtes de neige avec une tente en gabardine Burberry lors de son expéditions en Antarctique…
Consécration, déclin et relance (1915-1998)
Burberry a su aujourd’hui imposer une image de marque résolument rajeunie grâce à une réorganisation complète des collections. La maison a scindé son offre en deux : Burberry Prorsum, sa collection milanaise ciblée haut-de-gamme et Burberry London, une ligne plus « grand public » qui affiche des prix bien plus raisonnables que la ligne Prorsum. Plus tard est venu s’ajouter Thomas Burberry, la ligne jeune de la maison aujourd’hui renommée Burberry Brit. Et c’est sans compter les multiples déclinaisons de la marque à l’image de sa ligne enfant ou de ses gammes de parfums et de montres.

 

Burberry

 

Burberry

 

Burberry

 

Burberry

 

Burberry

 

Burberry

 

Burberry

 

Burberry

 

Burberry

 

Burberry

 

Burberry

 

Burberry

 

Burberry

 

Burberry

 

Burberry

https://fr.burberry.com

Publicités