avril 01

Mots-clefs

Jean Paul Gaultier «enfant terrible de la mode»

« AVEC JEAN PAUL GAULTIER, LE MAUVAIS GOÛT DEVIENT AUSSI INTÉRESSANT, OU DU MOINS AUSSI ACCEPTABLE, QUE LE BON GOÛT, ET NETTEMENT PRÉFÉRABLE À L’ABSENCE DE GOÛT. » VALERIE STEELE, DIRECTRICE DU FIT


  
  
  

Jean Paul Gaultier secoue la planète Mo(n)de depuis 40 ans. Emblème de la culture frenchy, il séduit par son esprit cabotin et sa liberté de ton communicative. En tant que designer d’abord, quand les frasques de son enfance prennent vie au contact des plus grandes icônes pop de notre époque. Comme visionnaire aussi, rompu à la nécessité d’être soi-même et de révéler autant de singularités que de vérités. Mais avant tout, Jean Paul Gaultier reste un passionné, animé par une créativité sans bornes. Illuminé pour certains, « Punk sentimental » pour d’autres ; enfant terrible ? Sans aucun doute.


  
  

Jean Paul Gaultier scrute les corps et nous propose une vision qui bouscule nos repères habituels. En perpétuelle expérimentation, il crée des vêtements hybrides : un tailleur d’un seul tenant ou une robe qui devient jupe. Son interprétation iconoclaste nous questionne sur des formes et des codes que nous pensions connaître.

  
  
En 1974, il revient tout de même chez Pierre Cardin, qui l’envoie aux Philippines afin de dessiner les modèles destinés au marché américain. Deux ans plus tard, il lance sa première collection au Palais de la découverte à Paris, et décide de créer sa propre griffe, Jean Paul Gaultier. Malheureusement sa première ligne est un échec, les dettes s’accumulent : « Mon premier défilé était un ratage total. La musique commençait et je ne savais pas quoi mettre aux mannequins. Au moins on s’est jeté à l’eau. En dépit du bon sens, avec tout et n’importe quoi, des sets de table en paille qui devenaient des boléros, un Perfecto sur un tutu porté avec des baskets ». Jean Paul Gaultier pense alors à tout abandonner après sa collection Grease. C’est la maison Kashiyama qui, en lui demandant de dessiner pour sa marque une ligne de vêtements intitulée James Bond, lancera vraiment Jean Paul Gaultier.

  
  

« J’AIME VOIR LES CHOSES SOUS UN ANGLE INHABITUEL, ET REMETTRE EN QUESTION L’ATTENDU » Jean-Paul Gaultier
Jean Paul Gaultier a acquis la réputation d’« enfant terrible de la mode » française, terme qu’il réfute avec l’âge, n’étant plus un enfant. Il crée une mode vestimentaire inhabituelle et ses défilés sont souvent considérés comme des happenings. Il choisit ses mannequins en surpoids ou âgés ou pierçés ou tatoués. En effet, le créateur sait s’entourer : il a une vision totalement à contre-courant de la mode. Ainsi voit-on apparaître une collection « éthique », près de vingt ans avant que l’intérêt pour ce mouvement ne se fasse sentir. Le fameux bustier conique de sa robe corset créée en 1983 fait son apparition, porté par Catherine Ringer des Rita Mitsouko, dans leur clip Marcia Baïla. Le style Gaultier s’inspire de la vie quotidienne et de la culture pop.

  
  

Ses créations sont portés au cours des années par de nombreuses stars de la chanson comme Sheila qui sera la première chanteuse habillée par Jean Paul Gaultier pour son Zénith en 1985 et le sera encore en 2004, avant Yvette Horner avec sa robe Tour Eiffel. Puis Madonna qu’il habille lors de trois de ses tournées, le Confessions Tour, le Blond Ambition Tour, où il lui fait porter ses mythiques « seins pointus », et plus récemment le MDNA Word Tour. Il a également habillé le groupe Nirvana en 1993 ou Depeche Mode quatre ans plus tard.

  
 Jean Paul Gaultier réalise également les costumes de nombreux spectacles de la chorégraphe Régine Chopinot dont Le Défilé (1985), un spectacle où se mêlent comédiens et mannequins, qui fait date dans l’histoire de la mode et de la danse[20]. En 2008, il crée également pour Angelin Preljocaj les costumes de son spectacle Blanche Neige.


  

Lors de la Fashion Week de Paris, en juillet 2014, il invite à défiler la drag queen barbue Conchita Wurst, gagnante de l’Eurovision 2014, ainsi qu’une femme enceinte dans une robe de mariée.



Source https://www.jeanpaulgaultier.com/fr-fr

Publicités