Saul Leiter, Experimental Photography in Color.

Je viens de recevoir mon dernier livre d’un photographe que j’affectionne tout particulièrement en tant que pionnier de la photographie couleur de rue. Pour l’édition que j’ai reçu, j’ai choisi sa Retrospective Black & White of Street Photography surprenants, floues, mangées par des reflets ou des jeux de transparence, quasiment abstraites. La couleur est pour lui une matière, qu’il étale sur ses images comme des aplats dans ses toiles. A l’époque, la couleur n’intéresse pas grand monde : elle est jugée vulgaire, réservée à la photo commerciale, la publicité et la mode. Comme Saul Leiter n’a pas d’argent pour faire des tirages, il projette ses images à ses amis chez lui, lors de soirées diapos : «A la fin, on s’applaudissait mutuellement.»

Saul Leiter Early Black & White


Saul Leiter, né le 3 décembre 1923 à Pittsburgh et mort le 26 novembre 2013 (à 89 ans) à New York, est un photographe américain contemporain. Il est considéré comme l’un des pionniers de la photographie couleur.

 

Saul Leiter

 

Saul Leiter

 

Saul Leiter

 

Saul Leiter

 

Saul Leiter

Saul Leiter n’était pourtant pas voué à devenir photographe. Né à Pittsburgh en 1923, fils d’un rabbin renommé, brillant étudiant en théologie à Cleveland, il décide à l’âge de 23 ans d’abandonner ses études et de s’installer à New York pour se consacrer à sa passion première – la peinture. Sous l’influence notamment du peintre Richard Pousette-Dart, il commence à s’intéresser à la photographie. En 1947, après avoir visité l’exposition de Cartier-Bresson au MoMA, il décide de devenir photographe. Il se procure un Leica et flâne dans les rues de New York, qu’il photographie dans un premier temps en noir et blanc. En 1948, il se tourne vers la couleur, et il alternera désormais entre les deux supports. En 1953, Steichen, alors conservateur en chef de la photographie au MoMA, sélectionne vingt-cinq de ses tirages noir et blanc pour l’exposition «Always the Young Stranger», puis en 1957, intègre une vingtaine de ses images couleur pour une conférence qu’il donne au MoMA : «Experimental Photography in Color».

Saul Leiter

 

Saul Leiter

 

Saul Leiter

 

Saul Leiter

 

Saul Leiter

 

Saul Leiter fut l’un des pionniers de la photographie contemporaine couleur à une époque où seul le noir et blanc était digne d’intérêt. Il est considéré pour l’essentiel de son travail comme un photographe des rues de New York ; il fut cependant plus réputé pour ses photographies de mode. Son but n’est pas d’illustrer la vie citadine, mais de rechercher les instants et les scènes fugaces. Il travaille des cadrages originaux en utilisant des vides (noirs) dans ses images. La succession des plans y superpose différentes histoires génératrices de mystère. Il aime le flou — il joue de la mise au point —, la buée et l’anonymat des passants :

« Il me semble que des choses mystérieuses peuvent prendre place dans des lieux familiers. »


 

Saul Leiter


Saul Leiter

 

Saul Leiter

 

Saul Leiter

 

Saul Leiter

 

Leiter ne considérait pas la photo de mode comme un pis-aller, mais plutôt comme une prolongation de sa vision, en harmonie avec lui-même.
Il a peint aussi des petits formats à la gouache sur papier. Ses références étaient Vuillard, Bonnard ou Sōtatsu. Ses sujets d’inspiration sont peut-être figuratifs mais le résultat s’approche de l’expressionnisme abstrait. Sa démarche de peintre qui influence ses photographies évoque Le Talisman de Paul Sérusier.

 

Saul Leiter

 

Saul Leiter

 

Saul Leiter

 

Saul Leiter

 

Saul Leiter

Saul Leiter a saisi un entre-deux-mondes délicat à mille lieux de la jungle urbaine qui lui servait de sujet. Un monde flottant, embué, dans une succession infinie de mises en abîmes, tendant volontiers vers l’expressionisme abstrait de ses peintures. Ses images métamorphosent la réalité pour créer un univers à la fois poétique, onirique et apaisant, sur lequel plane la douceur de la mélancolie.

 

Saul Leiter

 

Saul Leiter

 

Saul Leiter

 

Saul Leiter

 

Publicités