janvier 25

Étiquettes

Bevan Davies

Bevan Davies, né en 1941 a étudié la photographie avec Bruce Davidson à l’University of Chicago au début des années 60 et a bénéficié, par la suite, des conseils de Diane Arbus.

 

Bevan Davies

 

Bevan Davies

 

Bevan Davies

 

Bevan Davies

 

Bevan Davies

 

Après avoir travaillé la rue à la lumière du jour et aux heures du soir, photographiant des gens en marge de la société, Davies a changé sa méthodologie de travail pour décrire les environs physiques de la rue : les façades des immeubles, les allées et les rues, avec un appareil photo monté sur un trépied.

 

Bevan Davies

 

Bevan Davies

 

Bevan Davies

 

Bevan Davies

 

Bevan Davies

 

Bevan Davies

Ce changement de sujet et d’approche a conduit au travail le plus acclamé de Davis. Créées en 1975/76, les photographies architecturales de Davies se situaient entièrement dans la maxile de William Jenkins en tant que «Nouvelle Topographie». En fait, Davies écrit à propos de son approche que c’est «un effort fait pour laisser l’appareil photo voir presque par lui-même». Cette notion a été emmenée plus loin par le photographe décédé Lewis Baltz qui, en 1976, faisait référence aux photographies de Davies comme étant « rigoureusement contemporaines, tout en reconnaissant l’utilisation de l’appareil photo qui date du début de la technique ». Les façades de New York, prises aux premières heures du jour et vides de gens, décrivent des espaces définis par la lumière et les ombres. Elles décrivent un temps et un lieu spécifiques, comme cela peut être vu par les décorations et les panneaux, de même qu’elles décrivent une grâce formelle parmi les détails des immeubles qui sont compris dans le cadre de l’appareil photo de Davies. New York est la première exposition importante des photographies de Davies depuis plus de deux décennies.

 

Bevan Davies

  

Bevan Davies

 

Bevan Davies

 

Bevan Davies

 

Bevan Davies

 

Bevan Davies

 

Publicités