Frank Lloyd Wright, Vision.

« La simplicité, c’est l’harmonie parfaite entre le beau, l’utile et le juste. » F.L.Wright

Frank Lloyd Wright, Freeman House, Los Angeles, California


Frank Lloyd Wright, Freeman House, Los Angeles, California


Frank Lloyd Wright, Freeman House, Los Angeles, California



Frank Lloyd Wright (1867-1959) est souvent considéré comme le plus grand architecte américain de tous les temps; son œuvre, qui a marqué le début la modernité, demeure essentielle aujourd’hui, un demi-siècle après sa mort.

Frank Lloyd Wright, maison cascade

Frank Lloyd Wright, maison cascade

Frank Lloyd Wright

Frank Lloyd Wright

De 1917 à 1942, en passant par la Grande Dépression, bien qu’il n’ait jamais cessé de créer, Wright a vu nombre de ses travaux rester à l’état de projets, mais il a eu la chance de réaliser des constructions selon de nouveaux concepts et dans de nouvelles régions. Son système de préfabriqué a donné naissance à des œuvres originales, comme la célèbre maison Ennis à Los Angeles; en 1936, il a achevé la maison Herbert Jacobs, grâce à ses nouvelles techniques «usoniennes», conçues pour être accessibles à une famille d’Américains moyens. La même année, il s’installe en Arizona où, à 71 ans, il accepte la rudesse de sa nouvelle vie dans le désert et commence à construire le complexe de Taliesin West avec ses étudiants. Après s’être vu décerner la médaille d’or de l’Institut Royal des Architectes Britanniques de Londres, il revient pour assister à l’ouverture en fanfare de son Johnson Administration Building, largement médiatisée dans tout le pays, et l’on voit à cette occasion d’impressionnantes files de gens attendre autour du bâtiment pour le visiter. En dépit de l’adversité, cette période a marqué pour Wright un retour à la reconnaissance et un regain de vitalité, ce dont témoignent la Maison de la Cascade (Fallingwater) et le Johnson Building, alors que ses maisons usoniennes commençaient à bouleverser le mode de vie des Américains.

Frank Lloyd Wright

Frank Lloyd Wright

Frank Lloyd Wright

Son ambition était d’offrir à la culture américaine un écrin architectural qui lui ressemble et il appliqua son idéalisme à des structures bâties à travers tout le continent: maisons de banlieue chic, églises, immeubles de bureaux, gratte-ciels, et le célèbre Musée Guggenheim. À partir de 1943, Wright introduit avec l’architecture organique «vivante» l’idée de l’exploitation de l’énergie solaire et des espaces courbes ouverts. En plus de la réalisation de nombreux projets privés et du Musée Guggenheim, cette période, qui va jusqu’en 1959, comprend des créations très différentes, allant des étonnants plans de Wright pour un nouveau Bagdad à la seule de ses tours qui ait vu le jour, à Bartlesville, dans l’Oklahoma, en passant par la silhouette cristalline de la synagogue Beth Sholom, en Pennsylvanie, ou ses projets de rangées innombrables de maisons hexagonales.

Musée Guggenheim, NW

Musée Guggenheim, NW

Musée Guggenheim, NW

Bruce Brooks Pfeiffer is our era’s pre-eminent Wright specialist, having begun his career as Wright’s apprentice. Now archives director at Taliesin West, he has access to hundreds of thousands of documents, allowing this monograph to be a masterful summation of FLW’s long career. There is more than enough here to make this the ultimate compact work on a definitive character in architectural history.” (Wallpaper London)

Frank Lloyd Wright, edition Taschen

Frank Lloyd Wright, edition Taschen

Frank Lloyd Wright, edition Taschen

Frank Lloyd Wright

Wright a une très grande influence sur l’architecture nord-américaine. Il a notamment enseigné à de nombreux jeunes architectes, apprentis et étudiants qui sont en quelque sorte devenus ses disciples. Parmi ceux qui ont séjourné à Taliesin West, l’école d’architecture qu’il a fondée sur un domaine en Arizona, notons l’architecte québécois Roger D’Astous (1926-1998) qui a conçu de nombreux projets dans la région montréalaise dans l’esprit de Wright.

Frank Lloyd Wright

Frank Lloyd Wright, edition Taschen

Frank Lloyd Wright, edition Taschen

Frank Lloyd Wright, edition Taschen

Frank Lloyd Wright, edition Taschen

Frank Lloyd Wright, edition Taschen

L’architecture des maisons de style Prairie du début du 20e siècle a aussi essaimé partout en Amérique, surtout après la Seconde Guerre mondiale avec le développement des banlieues. Les bungalows d’un seul étage, avec abri d’auto, revêtus de brique et de pierre sont directement influencés de cette architecture très nord-américaine. L’œuvre de Wright se distingue par l’harmonie qu’elle établit entre l’humanité et son environnement, une philosophie qu’il a baptisée l’architecture organique, et qui trouve son paradigme à Fallingwater, une maison bâtie à flan de roche au fin fond de la Pennsylvanie considérée comme «la plus grand œuvre d’architecture américaine de tous les temps» par l’American Institute of Architects. Wright a également marqué son époque par son recours aux matériaux industriels et par les plans simples en L ou en T qu’il applique aux maisons Prairie qui devinrent un modèle de l’architecture rurale américaine. Wright s’impliquait aussi souvent dans la création de nombreux éléments pour la décoration intérieure de ses constructions, comme le mobilier ou les vitraux, et accordait une importance particulière à l’équilibre entre besoins individuels et activité communautaire.

Frank Lloyd Wright


Source Taschen

Publicités